Qu’est ce que le chamanisme ?

Le chamanisme est porteur d’un héritage ancestral spirituel, transmis oralement depuis des millénaires, il est visible dans toutes les civilisations du monde. Il part du principe que nous ne sommes pas séparés de la nature, nous en faisons partie. Cette conscience écologique n’est pas exclusive au chamanisme, ainsi de nombreuses pratiques nous invitent ainsi à nous (re)connecter aux énergies de notre planète comme les bains de forêt. Le chamanisme invite de manière plus profonde à un voyage comme l’évoquait l’ethnologue Mircea Eliade, dont les écrits ont participé à la redécouverte de cette tradition : « Chacun est vu comme un « voyageur cosmique » vivant son périple sur terre sur le modèle des cycles du soleil et de la lune, des quatre saisons et des points cardinaux« .

Le rôle du chaman ou homme-médecine, est d’ordre spirituel mais aussi social. Gardien des connaissances et des traditions sacrées, le chaman voyage dans différents mondes (dimensions) en modifiant son état de conscience, afin de rétablir son équilibre, celui des autres et celui du monde. Le voyage chamanique, grâce à la modification de l’état de conscience, permet d’entrer en contact avec des esprits alliés, des guides, des ancêtres, et d’autres énergies particulières.
Provenant du mot saman, le chaman est celui qui bouge, danse et s’anime. Dans la culture occidentale, le chamanisme est probablement abordé de manière prudente à cause des stéréotypes véhiculés par les films et autres divertissements…

Le chamanisme est a mes yeux un art de Vivre ; communier avec la nature, les Esprits, … c’est quelque chose de très ouvert sur le monde et accessible à tous.
Relativement étranger aux civilisations occidentales, le chamanisme veut apporter des clés de compréhension des choses qui nous entourent.
Véritable phénomène culturel, le chamanisme se passionne pour la magie de la vie & le sens que l’on peut lui donner; la guérison du corps et de l’esprit par divers rituels et cérémonies mais aussi, la communication avec les animaux, les plantes ou le vivant en général.

C’est selon cette vision du monde que l’Homme moderne et ses capacités extraordinaires devraient trouver leur place. Il est intéressant de relever que la culture chamanique est universelle sur tout point car tous les peuples indigènes la partagent.
Les chamanes du monde entier se comprennent au travers des tambours, des échanges avec les esprits et leurs médecines ancestrales. Ils partagent le même respect des aînées, de la nature et bien sûr, ont un grand attachement à leur communauté.
Symbole fort de cette culture si atypique, il est d’usage de dire que les chamans naissent deux fois. La première fois quand ils viennent au monde puis la seconde fois lorsqu’ils reviennent à la vie… après avoir frôlé la mort ou après avoir été réellement mort et ramené à la vie par un autre chaman.
Selon les traditions, devenir chaman était ainsi une véritable épreuve réservée à des personnes fortes, croyantes et motivées ; prêtes à projeter leur âme hors de leur corps (la mort étant une véritable technique d’enseignement).
Partisans du spirituel, des témoignages attestent de la véracité de certaines pratiques et réanimations hors normes.
Historiquement, le chamanisme primitif remonterait à environ 40000 ans. Il serait à l’origine des 5 grandes voies d’Éveil : chamanisme, hindouisme, bouddhisme, christianisme et taoïsme.
Bien que la date exacte de son apparition soit impossible à déterminer, des peintures et gravures datant du paléolithique seraient d’origine chamanique (exemple : la Scène du puis de Lascaux).
Cette origine est d’autant plus complexe à établir qu’on en retrouve des traces partout dans le monde : Sibérie, Asie centrale, Mongolie, Corée du Sud, Amériques, Australie, Afrique… et même en Arctique.

• La découverte du shapeshifting
Il s’agit de ressentir une forme (animal ou autre) et de l’éprouver, de s’en emparer. Cela étant fait, la personne peut se projeter dans un autre corps pour voler, nager, …
Plus qu’un travail d’imagination, la perception que l’on a du monde peut changer du tout au tout en prenant conscience de nos failles et de la beauté du monde naturel. Cet exercice assez décalé ne s’adresse donc pas aux sceptiques !

• L’assainissement
Idéal quand l’atmosphère est pensante, que vous êtes sous le coup du stress, qu’un évènement se prépare ou que vous avez un mauvais sentiment…
L’assainissement est tout simplement le fait de brûler certaines herbes afin de purifier et « assainir » votre environnement. Plusieurs plantes s’offrent à vous : la sauge pour purifier en profondeur, le cèdre canadien pour un intérieur cosy mais aussi le foin et bien d’autres !
Afin que cela fonctionne, veillez simplement à ce que la fumée se répande partout chez vous.

• Le voyage intérieur
Très proche de la méditation, il s’agit ici de faire le vide en se posant dans un endroit calme et de se laisser guider par ses rêves (qu’il conviendra ensuite de noter afin de ne pas les oublier et de les interpréter).
Cette pratique pourrait aussi bien être révélatrices de traumatismes enfouis que de nouvelles perspectives d’avenir, d’envies profondes dont vous n’avez même pas conscience.

• Le capteur de rêves (plus communément appelé attrape rêves)
Rattaché à juste titre à la culture amérindienne, le capteur de rêve emprisonne les mauvais rêves pour ne laisser filtrer que les songes utiles voir prémonitoires.
Sa fabrication est très simple & repose sur des éléments naturels. Prenez un anneau de la matière de votre choix, une manière de cuir, de la ficelle de lin ou de soie, de quoi décorer le tout (traditionnellement des plumes) et un peu de colle !
Après avoir enroulé le cuir autour de l’anneau central, il faudra disposer la ficelle en son centre (comme pour le tricot) puis y accrocher les accessoires de votre choix.

et si vous deveniez UN avec la nature ?